Vous avez souscrit avec succès à Blog Praditus : développement personnel, soft skills, management et tests de personnalité !
Génial! Ensuite, complétez la commande pour un accès complet à Blog Praditus : développement personnel, soft skills, management et tests de personnalité !
Bon retour! Vous vous êtes connecté avec succès.
Succès! Votre compte est complètement activé, vous avez maintenant accès à tout le contenu.
Bravo! Vos informations de facturation ont été mises à jour.
La mise à jour des informations de facturation a échoué.
Est-il bon d'être ami avec les gens que vous dirigez ?

Est-il bon d'être ami avec les gens que vous dirigez ?

. lecture : 2 minutes

Une approche conviviale sur le lieu de travail peut bien fonctionner, mais où faut-il mettre la limite avec les personnes que vous dirigez ?

Les cadres supérieurs et intermédiaires doivent garder une certaine distance professionnelle avec leurs subordonnés dans la hiérarchie d'une organisation. Cela ne signifie pas pour autant qu'il faille être hostile ou distant. Il est tout à fait possible pour une équipe de direction d'être consciente de la vie personnelle de son personnel. Toutefois, en cas de différend entre un membre de l'équipe et son supérieur, la distance qui a été conservée permet à toutes les parties d'avancer vers une résolution sur une base professionnelle. Pour dire les choses simplement, ce processus est beaucoup plus difficile à maintenir si les relations personnelles et les amitiés se mettent en travers de la route. Trop souvent, il peut conduire à des réclamations - justifiées ou non - pour manque d'équité.

Réfléchissez à l'impact de votre personnalité sur les amitiés au travail

Certaines personnes se font des amis partout où elles vont, ce qui pose souvent un problème aux personnes qui viennent d'être nommées à un poste de direction. Faut-il continuer à être le meilleur ami de tous ou se couper de tout ? Eh bien, la réponse est ni l'un ni l'autre. Essayez de garder un comportement amical et ouvert, car c'est une force. Cependant, jugez le moment où vous devez cesser d'être un copain et être plutôt un patron, avant d'arriver à un conflit d'intérêts. D'un autre côté, les managers qui ne sont pas aussi naturellement amicaux - comme ceux qui ont une personnalité plus réservée, par exemple - devraient essayer d'être plus ouverts et plus sociables, afin de ne pas être perçus par leur équipe comme étant excessivement séparés. Si vous n'êtes pas sûr de votre personnalité, un test psychométrique vous aidera à le déterminer. Une fois établi, vous saurez probablement si vous devez être un peu plus amical ou un peu plus distant. Dans tous les cas, il s'agit d'un exercice d'équilibre.

N'en dites pas trop

En matière de gestion, savoir quand se taire est aussi important que vos autres compétences en communication. Lorsque vous êtes amical avec un membre de l'équipe, essayez de ne pas trop en dire tout en étant une oreille attentive pour lui permettre de se décharger de ses problèmes professionnels ou de ses frustrations. Essayez de ne pas être tenté de participer à vos propres difficultés, car vous risquez de dénigrer l'organisation par inadvertance, ce qui serait discutable. N'abusez jamais de votre position de manager en bavardant sur les autres personnes que vous dirigez avec un membre de l'équipe. Cela finira par revenir à la personne en question et pourrait - à juste titre - vous faire tomber dans l'eau chaude.