Créer un environnement de travail stimulant l’engagement des collaborateurs

Créer un environnement de travail stimulant l’engagement des collaborateurs

. lecture : 2 minutes

C’est une question primordiale pour un manager : comment engager mes collaborateurs ? Engager ses collaborateurs consiste à leur donner envie de venir travailler dans l’entreprise, participer à sa croissance, à les rendre tellement fiers de ce qu’ils accomplissent chaque jour, qu’ils prennent du plaisir à travailler. Vous l’aurez compris, l’engagement permet donc plus de bien-être et, par conséquent, plus de performance. De manière assez évidente, l’environnement de travail est un facteur décisif de l’engagement des employés. Une atmosphère peu stimulante, voire nocive engendrera mal-être et stress au travail, et se traduira par un fort turn-over.

Mais qu’est-ce qu’un environnement de travail poussant à l’engagement ?

Pouvoir accomplir ses objectifs

Premièrement, l’environnement de travail doit permettre l’accomplissement d’objectifs. Vos collaborateurs ne seront jamais stimulés dans un environnement qui freine leur progression et les empêche de parvenir au but fixé. Deux réactions sont possibles dans une telle situation : se sentir découragés en pensant que la faute vient de soi, et cette baisse de confiance se traduira par une baisse de performance, ou rejeter systématiquement la faute de son échec sur l’organisation, et donc se désengager de cette dernière.

Reconnaître les succès de chacun

engagement2
Deuxièmement, il faut instaurer un climat de reconnaissance : vos collaborateurs doivent se sentir utiles, à la fois en accomplissant leurs objectifs, mais aussi en obtenant la reconnaissance des autres par rapport à cet accomplissement. Certaines personnes n’arrivent pas à être fières de leurs réussites si on ne leur confirme pas qu’elles ont fait du bon travail.

Responsabiliser

Troisièmement, il ne faut pas hésiter à donner des responsabilités à vos collaborateurs. La fierté du travail accompli est d’autant plus grande lorsque l’on sait que l’on a été une personne clef dans le suivi du projet, et cela passe par la responsabilisation de chacun. Pourquoi ? Parce que lorsque l’on est responsable de quelque chose, on prend des risques, et donc on n’a pas juste « fait ce qu’il fallait faire », on n’a pas juste « contribué au succès d’un projet », mais on a « permis que le projet n’échoue pas », ce qui est la toute première condition de la réussite du projet.

Permettre le développement personnel et professionnel

engagement3
Enfin, il faut offrir aux collaborateurs des opportunités pour progresser, formellement à travers des promotions, mais aussi informellement, en leur confiant des tâches variées, de plus en plus responsabilisantes, qui demandent de plus en plus d’expérience… L’engagement d’un salarié envers son entreprise est clairement lié à la motivation qu’il a de se lever le matin pour aller travailler : si l’on n’a pas de sentiment de progrès, on n’est tout simplement pas motivé.

Pour en savoir plus, lire One page Talent Management de Marc Effron et Miriam Ort

AAEAAQAAAAAAAAJpAAAAJDk4NjQxNzIwLTg4OWYtNDQ3ZC04ZDQ5LWU5ZDA1MmRlOGI5Mg-2

La Praditeam.