Vous avez souscrit avec succès à Blog Praditus : développement personnel, soft skills, management et tests de personnalité !
Génial! Ensuite, complétez la commande pour un accès complet à Blog Praditus : développement personnel, soft skills, management et tests de personnalité !
Bon retour! Vous vous êtes connecté avec succès.
Succès! Votre compte est complètement activé, vous avez maintenant accès à tout le contenu.
Bravo! Vos informations de facturation ont été mises à jour.
La mise à jour des informations de facturation a échoué.
Comment savoir si vous êtes surqualifié pour un emploi ?

Comment savoir si vous êtes surqualifié pour un emploi ?

. lecture : 3 minutes

Il ne sert à rien de postuler à des emplois que vous n'obtiendrez pas parce que vous êtes surqualifié, mais comment savoir si vous l'êtes ?

Lorsque vous cherchez à changer de carrière, vous pouvez envisager de postuler à un emploi qui sort dans une certaine mesure de votre champ d'action professionnel, ce qui rend délicat de juger si vous possédez ou non les bonnes qualifications. Pire encore, il peut être difficile de savoir si vous êtes surqualifié et si, par conséquent, votre candidature ne sera pas retenue. Cependant, les personnes qui cherchent un second emploi dans un nouveau secteur ne sont pas les seules à souffrir du fait de ne pas savoir si elles sont surqualifiées ou non. Les personnes qui réintègrent le marché du travail après une pause peuvent également avoir des difficultés à surmonter le problème de la surqualification. Peut-être reprenez-vous le travail après un congé de maternité ou un congé sabbatique - comment améliorer la gestion de votre future carrière en ne postulant qu'à des emplois adaptés à votre niveau professionnel ou à vos qualifications ?

Essayez les agences de recrutement

Bien que certaines agences de recrutement proposent pratiquement n'importe quel CV pour un emploi, en espérant que l'un d'eux fera l'affaire de leur client, toutes ne fonctionnent pas de cette manière. Si vous avez vu un emploi que vous pensez pouvoir occuper, compte tenu de vos qualifications et de votre expérience, mais que vous n'êtes pas sûr en raison des aspects techniques du secteur industriel, une bonne personne à contacter est un consultant en recrutement. Par exemple, si vous avez travaillé dans l'administration publique et que vous voyez un emploi dans une entreprise privée qui pourrait vous intéresser, pourquoi ne pas trouver un poste similaire publié par une agence et parler à l'agent du type de qualifications requises. Bien entendu, cela vous donnera également l'occasion de discuter de ce qui pourrait vous exclure, comme le fait d'être surqualifié.

Étudiez le plan de carrière

Dans certaines organisations, notamment les plus grandes, il existe un plan de carrière que vous pouvez facilement vous imaginer suivre. Bien que cela soit plus difficile dans les petites entreprises, la même chose peut néanmoins s'appliquer. Dans de tels cas, où une promotion est possible à l'avenir, être surqualifié n'est pas nécessairement un problème. Il se peut très bien que vous puissiez apprendre à connaître un nouveau secteur à un poste inférieur, pour ensuite tirer parti de vos qualifications lorsque vous chercherez à obtenir une promotion interne. Dans ce cas, le fait d'être mieux qualifié peut permettre à votre nouvel employeur potentiel d'économiser du temps et de l'argent en vous envoyant suivre des cours de formation afin de permettre à votre carrière de progresser.

Passez un test de carrière

En passant un test de carrière évalué scientifiquement, vous pouvez non seulement déterminer si vos qualifications sont adaptées à un certain parcours professionnel, mais aussi savoir si votre personnalité convient ou non au poste. N'oubliez pas que les personnes hautement qualifiées souhaitent parfois simplement sortir du chemin qu'elles empruntent et repartir de zéro. Le fait d'être surqualifié n'est pas rare et ne rebutera pas un employeur potentiel, tant que vous pouvez démontrer que vous êtes réellement adapté au poste qu'il propose, en termes de compétences et de personnalité. En fin de compte, ils veulent s'assurer que vous ne vous ennuierez pas dans le poste, si on vous le propose, et que vous n'y passerez que quelques mois. Un test de carrière permet de vous mettre à l'aise, ainsi que votre recruteur, sur ce point.

Demandez à votre employeur potentiel

Si vous pensez que le fait d'être surqualifié est un problème lorsque vous passez un entretien, cela vaut vraiment la peine d'être proactif et d'en parler. Dans l'idéal, vous pouvez aborder cette question dès le début, ce qui vous permettra d'être plus à l'aise pendant le reste de l'entretien. Toutefois, si l'examinateur s'en tient à un format et que sa rigidité ne vous a pas donné l'occasion de parler de vos qualifications, le moment de le faire est à la fin, lorsqu'on vous demande si vous avez des questions. Une telle ouverture sur vos faiblesses potentielles - comme le fait d'être surqualifié - peut aider à briser la glace avec un employeur potentiel.

Être surqualifié dans un emploi

Si vous occupez un emploi et que vous avez de plus en plus l'impression d'être surqualifié pour cet emploi, c'est probablement le cas ! Après tout, il est temps de commencer à réfléchir à un rôle plus stimulant, soit en évoluant dans votre carrière, soit en demandant une promotion interne. Parmi les signes révélateurs d'une surqualification dans un emploi, citons le fait de ne pas avoir assez de travail à faire ou de ne pas gérer votre charge de travail de manière à ne pas être à court de choses à faire avant la fin de la semaine. Une autre façon de savoir que vous êtes surqualifié est de savoir que vous en savez plus sur le travail que votre patron. Parfois, il est même possible d'en savoir plus que le patron de votre patron, ce qui signifie que vous devriez envisager d'assumer davantage de responsabilités sur votre lieu de travail.